Société

Publié le par STÉPHANE'S BLOGS

Société

Dix-sept, un court-métrage sur la non-acceptation de la différence identitaire et sexuelle à l'école.

Drame poignant, librement inspiré de faits réels d’actes violents et d’humiliations homophobes. Le film Dix- sept illustre bien la banalisation de l'homophobie (propos homophobes récurrents, impunité des auteurs des actes homophobes, résignation des victimes) et aborde le phénomène mal connu de l’harcèlement des personnes homosexuelles dans les écoles en Afrique.

Appartenant au cinéma militant, Dix-sept est un coup de poing contre l’indifférence, il apporte un point de vue accablant sur la politique de répression engendrée en toute conformité par le peuple Africain envers des jeunes en raison de leur différence identitaire et sexuelle.  

Il évoque aussi le lourd dilemme qui pousse le témoin d’une exaction à la dénoncer ou pas en raison de possibles représailles. Entrer en résistance, c’est une décision difficile dans une société repliée sur elle-même et qui considère l’homosexualité comme contre nature en apportant un jugement moral sur celui qui est différent.

Récit d’appel à l’aide sur l’intolérance et la discrimination, dans l’une de ses formes les plus violentes, la discrimination érigé aussi bien par les hommes politiques que les leaders religieux, Dix-sept de Fasséry Kamissoko invite à une réflexion nécessaire sur l’évolution des mentalités dans les sociétés Africaines et sur l’action à apporter pour refuser cette situation intolérable.

 

Dix-sept

L’âge

L’érotisme des amants
La vie
Tous m’ont punis
Incestueusement, l’agora m’humiliait
Jalousement, les leurs mutilaient mon âme
Je n’étais pas un homme,
ni une femme d’ailleurs 
Je fus pour tous
Une bête de foire
Et mon sang pleuvait
Dans Mahomet l’idolâtre
Et mon honneur câlinait
La vierge salope
Dix-sept
Je voudrais à jamais glorifier
Mon vagin saucisse
Et en faire une divinité
Dix-sept
Je veux à jamais effleurer l’amour
Dix-sept  
Dieu mourra en moi,
et dans mes dix-sept éclipses

 

Fasséry Kamissoko

Publié dans Société

Commenter cet article