Musique

Publié le par STÉPHANE'S BLOGS

Musique

Clique x Mykki Blanco

Nous avons rencontré Michael Quattlebaum Jr., alias Mykki Blanco lors de son passage à Paris. Personnage ultra-atypique, se déguisant en femmes et évoluant dans un milieu machiste, voire parfois, homophobe, Mykki débarque sur internet en 2012 dans des performances brouillant la notion de genre. L’artiste ne se range pas dans une catégorie, mais navigue entre différentes communautés, martelant qu’il est à la fois noir, juif et homosexuel. Il y a quelques mois, Michael Quattlebaum Jr a révélé sa séropositivité sur son compte Twitter.

Le rappeur américain, a donné un concert dans la salle parisienne du Gibus le mercredi 5 novembre. L’occasion pour Clique de revenir sur son parcours, ses inspirations, et de parler « don du sang ».

Mouloud Achour : « Est-ce que tu réalises que tu es plus hardcore que tous les rappeurs hardcore ? »

" Mykki Blanco : « Je ne pense pas qu’il ait encore de voix hardcore féminines à part Nicki Minaj. Nicki Minaj, c’est Nicki Minaj. Elle est incomparable. C’est la meilleure de toutes les rappeuses. »

Mykki Blanco : « On m’a traité de pédé depuis l’école primaire, depuis que j’ai 6 ou 7 ans. » "

Mouloud Achour : « Comment tu réagis quand tu es enfant et que tu entends ça ? »

" Mykki Blanco : « Quand tu es petit tu ne prêtes pas attention à ce que disent les gens, mais au fil des années, à force d’entendre ça, tu réalises que tu es différent, puisque je ne peux pas le cacher, je vais le manifester différemment. Selon ta personnalité, tu l’exprimes différemment. En vieillissant, je me suis rendu compte que les personnes les plus intéressantes étaient gays. » " 

Publié dans Musique

Commenter cet article