Cinéma

Publié le par STÉPHANE'S BLOGS

-18

-18

Film – Cariocas : de l’art ... et des brésiliens chauds du ... 

Publié par Paul Torrent 

Quand on arrive sur le site de Antonio Da Silva, artiste / vidéaste portugais, on trouve un avertissement : « Ceci n’est pas un site porno ». Le cœur de son travail ne consiste en effet pas à nous amener à nous branler mais plutôt à observer le corps masculin et par extension la sexualité masculine et particulièrement gay. Etant lui-même attiré par les mecs, Da Silva filme avec un désir palpable les modèles participant pour l’amour de l’art à ses projets. Et son cinéma mêle avec délice esthétisme et nudité. Ainsi voit-on une danse de bites dans le film Gingers consacré au fantasme des rouquins ou assiste-t-on avec délectation aux numéros des beaux danseurs de Dancers. Chaque vidéo est payante afin de permettre à l’artiste de financer ses créations à venir. 

L’une des dernières s’appelle Cariocas. Une plongée dans un petit coin de Rio de Janeiro où l’on suit des brésiliens sexy se muscler à un club de gym en plein air. Juste au-dessus de ce club se trouve une zone de drague gay où les mecs se lâchent volontiers devant la caméra du vidéaste. Et c’est une nouvelle fois pour nous, sous prétexte de regarder une vidéo d’art, l’occasion de contempler tout un tas de queues absolument divines. Car s’il se défend de faire du porno, Antonio Da Silva n’a de cesse de sublimer le sexe masculin et choisit toujours des modèles qui disposent de gros calibres alléchants. Au lit ou au beau milieu de la nature, les brésiliens n’en finissent plus de se branler et de juter de façon assez spectaculaire. Si toutes les installations vidéos de musée étaient aussi stimulantes ...

CINÉ COUSIN

Publié dans Cinéma

Commenter cet article